réponses : 9

  1. Rodion
    31.10.2023

    Vivitar 17/3.5 est un objectif ultra grand angle qui fonctionne généralement à de petites échelles de prise de vue (c'est-à-dire pas dans la plage macro). Pour de tels objectifs, l'utilisation de la méthode de mise au point conventionnelle (en déplaçant l'ensemble de l'objectif) est la plus appropriée, car cette méthode dans ce cas fournit la qualité d'image la plus stable dans les objectifs avec une conception optique relativement simple. Le manque de concentration interne n’est donc pas un inconvénient ici.
    La mise au point interne est un compromis utilisé lorsque la mise au point en déplaçant l'objectif est difficile (en raison du poids ou de la taille, comme dans les objectifs rapides et longs, notamment avec AF). De plus, la mise au point interne sous une forme ou une autre est une nécessité pour les objectifs qui doivent être à la fois bons en infini et en macro. Dans ce cas, un groupe de lentilles en mouvement (ou vice versa - un groupe statique, comme dans Zenitar 67/2.8) sert non seulement à la mise au point, mais également à compenser les distorsions optiques (généralement le chromatisme, la courbure de champ, l'astigmatisme), qui sont sensiblement se manifestent lorsque l'échelle de prise de vue change de manière significative.

    réponse

    • Arkady Shapoval
      31.10.2023

      Eh bien, vous donnez, pour ne pas appuyer sur vos doigts, bien sûr.

      réponse

    • TSerg
      01.11.2023

      Rodion, quel est l'objectif Zenithar 67/2.8 que tu comprends ? S'agit-il d'un Zenithar 60/2,8 Makrik avec une sorte d'électronique intégrée ou s'agit-il d'un objectif différent ?

      réponse

      • Rodion
        01.11.2023

        Oui, c'est lui. Selon le brevet, il ne s'agit pas de 60, mais de 67 mm.

        réponse

      • Rodion
        01.11.2023

        D'ailleurs, j'ai une analyse comparative des conceptions optiques des I-61 LZ, Vega-11U et de ce Zenithar, avec toutes les nuances de qualité d'image à l'infini et macro, mais celle-ci a été publiée sur mon VK.

        réponse

      • Tserg
        01.11.2023

        Merci pour la réponse.
        VK n'est plus d'actualité pour nous aujourd'hui. Accédez à Instagram ou Telegram. Ou publiez-le ici, ce serait intéressant à regarder et à lire. Bien que je sache qu'Arkady écrit que les critiques ne doivent être publiées nulle part avant leur publication sur Radozhiva. Il fera peut-être une exception pour vous, d'autant plus que je n'ai pas vu d'analyses comparatives de plusieurs objectifs sur Radozhiv.

        réponse

      • Rodion
        01.11.2023

        Je publierai là où cela me convient et là où cela correspond le mieux au sujet de la ressource. Sur Radozhiv, la publication de données sur les lentilles produites par KMZ dans les années 2010-2020 n'a pas été perçue par de nombreux lecteurs comme nous le souhaiterions, je ne vais donc pas écrire ici sur ces lentilles.

        réponse

  2. Décalage 8Moi
    31.10.2023

    Dans les années 70, il y a eu un boom des objectifs ultra-larges, mais dans l'Union, cela était dû au manque de disponibilité de ces objectifs; seuls certains gourous des pays baltes ont pu obtenir de tels miracles technologiques, Sutkus, Binde, etc.

    réponse

    • Rodion
      31.10.2023

      Oui, les lunettes en lanthane sont devenues moins chères et il est désormais possible de fabriquer de nombreux verres 17/3.5 intéressants. Et plus tard, les asphériques sont apparus... Eh bien, la grande et puissante URSS a riveté son Mir-20 20/3.5, qui est une conversion de l'ancien Flektogob 20/4. Et même dans les années 2000, ils ont continué à réussir chez KMZ. Dans le même temps, il existe un écart entre le Mir-20M MS et le Tokina 17/3.5 RMC.

      réponse

réponse

 

 

à l'étage
mobile ordinateur