réponses : 59

  1. anonyme
    21.06.2013

    Très jolie photo!!!

    réponse

    • Arkady Shapoval
      21.06.2013
    • Vitali Romas
      22.06.2013

      Bon exemple de photo pour une question qui a mûri depuis longtemps :)
      Je me suis rendu compte que je n'aimais (très subjectivement) pas les photos avec un fort flou, quand 80% de la photo est très floue, la profondeur de champ est très étroite. Avec une bonne vision, l'effet est désagréable à l'œil, mais c'est subjectif. Et la question est de savoir comment y faire face ? Couvrir juste le diaphragme ?

      réponse

      • Arkady Shapoval
        22.06.2013

        1. Fermez l'ouverture
        2. Utilisez des objectifs à focale plus courte
        3. Tirez en utilisant le principe de la distance hyperfocale et choisissez le bon point de prise de vue
        4. Vous pouvez simplement utiliser des caméras avec une petite matrice

        réponse

      • Vitali Romas
        22.06.2013

        Merci pour la réponse détaillée!

        réponse

  2. Lynx
    21.06.2013

    Tu fais de moi un poney triste. (Dès que j'ai failli me décider à revendre mon D90 et, après avoir arrangé un downgrade, prendre du 3100 avec une paire de 50/1,8 et 35/1,8, vous m'avez encore induit en erreur, me donnant envie du D300, avec cette « expométrie à travers les manuels » ((((

    réponse

    • Arkady Shapoval
      22.06.2013

      J'ai longtemps tourné sur Nikon D90 sans aucun problème en mode M, sans pissenlits et autres goodies. C'est juste une question d'habitude :)

      réponse

      • Denis
        22.06.2013

        Je veux demander en tant que photographe expérimenté - avec une prise de vue constante en mode M, vous devez toujours "tirer", ou avec l'expérience, parvenez-vous à choisir immédiatement la bonne exposition? La figure n'est toujours pas un film, l'exposition doit être réglée avec plus de précision. Et la "prise de vue" pose à nouveau la batterie et l'obturateur est gaspillé ...

        réponse

      • Arkady Shapoval
        22.06.2013

        Oui, pour une certaine scène, je prends 2-3 observations, puis vous pouvez prendre une série de prises de vue avec une valeur sélectionnée. Il n'est pas si difficile de capter "à l'œil" tout de suite, il vaut mieux jouer en toute sécurité et vérifier à travers l'affichage et l'histogramme. Habituellement, les problèmes d'exposition subtils sont traités en RAW. Personnellement, j'ai généralement cessé de m'apitoyer à la fois sur la batterie (j'en ai suffisamment de rechange) et sur l'obturateur (l'appareil photo doit prendre des photos, pas s'allonger). Une bonne prise de vue est un million de fois plus importante que l'usure de la batterie et de l'obturateur, qui coûte généralement un sou.

        réponse

      • Denis
        22.06.2013

        Quant à l'obturateur, c'est bien s'il est possible de le remplacer, c'est-à-dire la caméra est plus ou moins moderne ou du moins commune. Et moi, le propriétaire d'un artefact battu appelé Nikon D1x, je suis toujours un peu désolé de l'avoir tué, bien que l'appareil soit professionnel, qui sait combien il lui reste à vivre :) Et il ne tire pas sur autre chose après lui ...
        La question n'est pas du tout une question d'argent ... Et je ne me soucie pas de la prise de vue, juste s'il y a une possibilité de ne pas prendre de photos inutiles, je l'utilise :) Et de petites clés USB (capacité il ne verra pas ) bien vous apprendre à sélectionner une composition et à ne rien prendre en photo.

        réponse

      • Arkady Shapoval
        22.06.2013

        Nikon D1x - toujours cette machine https://radojuva.com.ua/2013/04/nikon-mount-legend/. Je ne pense pas que quelques coups de visée lui feront du mal. Même si c'est une rareté, elle devrait remplir sa fonction de photographie.

        réponse

      • Denis
        22.06.2013

        Je suis d'accord, il peut se tenir sur l'étagère défectueuse, si cela :)
        Je l'ai emmené à la mer, la grande taille et le poids ne m'ont jamais gêné, et la batterie faite maison s'est avérée être à son meilleur, n'a pas déçu. Je me suis même habitué à l'affichage, s'il y avait des doutes, alors l'histogramme l'a résolu :)
        Mais c'est tout, bien sûr, déjà le sujet de l'article ne s'applique pas ...

        réponse

      • Denis
        22.06.2013

        Arkady, je suis d'accord sur 2-3 observations ..., je le fais moi-même et conseille tout le monde. Mode M - "tout est la tête". Plus récemment, j'ai filmé un événement dans des conditions d'éclairage très "tordues". Fait quelques observations (en RAW) sur une carte grise. Et les images se sont avérées bien meilleures que les images de l'événement dans la même pièce, prises il y a quelques mois en mode A et en réglant la WB en mode automatique.

        réponse

      • Sergueï Khodykine
        02.06.2018

        Arkady, vous avez parlé de l'histogramme. Peut-être que je n'ai pas bien cherché ou que je n'ai pas trouvé d'informations sur le site sur la façon de l'utiliser correctement et sur ce qu'il affiche. Je regarde la photo, sombre ou claire, c'est visible et compréhensible, l'histogramme montre aussi différents diagrammes. Merci de me dire comment l'utiliser et à quoi il sert. Merci.

        réponse

      • Arkady Shapoval
        02.06.2018

        Généralement la réponse est ici https://radojuva.com/2012/02/gistogramma/

        réponse

      • Lynx
        22.06.2013

        Oui, j'ai aussi tourné pendant une longue / courte période sur le D90. C'est juste que parfois vous voulez "éviter les hémorroïdes inutiles" (et le poids). encore une fois - Vivat D3100 dans ce cas. ))

        réponse

  3. Romain D
    22.06.2013

    Arkady, ce serait bien d'écrire dans l'article que, à titre de comparaison, les objectifs (tels que Jupiter 37A) qui n'ont pas de queue de transmission de valeur d'ouverture et la capacité de contrôler l'ouverture elle-même à partir de l'appareil photo surpassent les objectifs non AI en ce sens ils sont immédiatement fermés (immédiatement devant la libération) l'ouverture sur les appareils photo plus anciens donnera toujours l'exposition correcte (avec l'erreur du posemètre de l'appareil photo).

    réponse

    • Denis
      22.06.2013

      Oui, tout ce "saut", en fait, crée des problèmes avec la mesure de l'exposition. Si le même Helios-81N était fermé sans «corde à sauter», ce serait plus facile avec la mesure de l'exposition ...
      Par conséquent, c'est plus facile sur les Kenon, ils mesurent correctement l'exposition avec n'importe quel objectif. C'est seulement étrange que la confirmation de la mise au point automatique ne fonctionne pas sans pissenlit, d'autre part, après avoir acheté une fois un adaptateur avec pissenlit, vous ne vous souciez plus du tout de l'optique manuelle (car il n'est pas nécessaire de le programmer, seules des données incorrectes dans EXIF ​​est le résultat ...

      réponse

      • Arkady Shapoval
        22.06.2013

        En fait, il n'y a pas de problèmes particuliers. Il n'y a que ce problème avec les objectifs non AI. Il est très pratique de travailler avec Helios-81N sur des appareils photo Nikon plus anciens, car il s'agit d'un objectif AI. Sur les appareils photo Canon, pas un seul ancien objectif ne vous permettra de travailler avec le contrôle automatique du diaphragme, ce qui est un inconvénient.

        réponse

      • Denis
        22.06.2013

        Oui, il y a encore des problèmes ... Ce n'est pas pour rien que vous mentionnez l'impossibilité de travailler avec des optiques manuelles comme un sérieux inconvénient dans les avis sur les appareils photo plus jeunes :) Le pissenlit le résout certainement, mais ...
        Quoi qu'il en soit, vous conviendrez que Canon est plus polyvalent en termes de travail avec des objectifs manuels. Je n'ai jamais rencontré d'inconvénient sérieux du fait que le "saut" ne fonctionne pas. Je vois toujours ce que je peux faire, et s'il n'y a pas assez de lumière ou s'il n'y a pas de confirmation de mise au point, il n'est pas difficile d'ouvrir légèrement l'ouverture ... Après tout, dans la plupart des cas, nous bloquons l'ouverture lorsque nous prenons des photos en lumière brillante. Mais n'importe quel objectif se lève, incl. Nikonovsky :)
        Et face au système Nikon et au même Hélios, je me suis rendu compte que soit coller un pissenlit (ce qui dans mon cas n'est pas rentable vu l'état d'Hélios lui-même, il faut le nettoyer à l'intérieur, c'est tout sale), soit ne pas trompez-vous la tête et achetez un objectif ébréché ... Maintenant, je tire à 18-70 et je ne connais pas le chagrin, bien que ce soit un sujet complètement différent bien sûr :)
        Et les pissenlits sont moins chers pour Canon - vous pouvez prendre le chinois le plus simple et ne pas vous amuser avec ce qui y est cousu ...

        réponse

      • Arkady Shapoval
        22.06.2013

        C'est une question glissante sur les systèmes. Avec le système Nikon, je travaille avec tous les anciens objectifs Nikon, tandis que Canon a des objectifs FD qui sont recadrés. Nikon a une confirmation de mise au point sur tous les appareils photo, contrairement à Canon. Pour moi, une mise au point précise est plus importante qu'une exposition précise. Si vous prenez les mêmes anciens objectifs soviétiques, les objectifs H et A du système Nikon ne nécessitent aucun adaptateur. Pour Canon, vous devrez toujours acheter un adaptateur. Les anciens objectifs compatibles AI pour Nikon ont une ouverture semi-automatique, ce qui ajoute de la commodité lorsque vous travaillez avec eux ; pour Canon, aucun objectif avec contrôle d'ouverture ne fonctionnera. Ce sont des subtilités, car l'avantage sans équivoque de Canon / Nikon dans une étude réfléchie du problème n'est pas si évident.

        réponse

      • Denis
        22.06.2013

        J'ai déjà mentionné la confirmation de la mise au point, un adaptateur avec une puce coûte un peu plus cher qu'un adaptateur sans puce, étant donné que toutes les optiques sont toujours sculptées à travers l'adaptateur, alors il n'y a pas de problème. Et le segment de travail est encore plus universel :)
        En fait, seuls les objectifs Nikon conviennent à Nikon, peu importe le natif ou le domestique ... Seul le fait que le «saut» fonctionne, à cause duquel il y a des problèmes d'exposition.
        En aucun cas je ne "conduit" Nikon, je photographie Nikon, pour être honnête avec Canon, et je ne veux plus photographier, j'aimais davantage les capacités de reproduction des couleurs et de post-traitement de RAW. Et tout ce remue-ménage avec le manuel ne me fait pas peur, au contraire, il me fait approfondir le processus :)

        réponse

      • Arkady Shapoval
        22.06.2013
      • Denis
        22.06.2013

        En savoir plus sur Helios-81N. Je ne sais pas comment il devrait s'accoupler avec l'appareil photo, mais ma copie n'a pas tourné la bague sur l'appareil photo. Après avoir fait une rainure sur l'anneau, dans laquelle tombe la saillie de l'anneau de l'appareil photo, il a commencé à s'accoupler avec l'appareil photo, mais une mesure précise ne se produit que sur une ouverture ouverte; lors de la fermeture, une surexposition se produit, c'est-à-dire face à la non-linéarité.
        Appareil photo Nikon D1x, c'est-à-dire il n'y a nulle part où régler les paramètres de l'objectif ... De plus, la mesure matricielle ne fonctionne pas. Je rejoins la question sur la linéarité, si le pissenlit résoudra complètement ce problème.

        réponse

      • Arkady Shapoval
        22.06.2013

        Mes copies d'Helios-81N étaient compatibles avec l'IA, rien n'avait besoin d'être affûté. La mesure était et est toujours exacte. C'est plus une question sur l'instance sélectionnée. En ce qui concerne le pissenlit - je suis plus que sûr que cela ne le résoudra pas.

        réponse

      • Gène JB
        22.06.2013

        >> Sur les appareils photo Canon, pas un seul objectif ancien ne vous permettra de travailler avec le contrôle automatique du diaphragme, ce qui est un inconvénient.
        ------------------
        Mais la mesure de l'exposition fonctionne toujours avec précision, quelle que soit l'ouverture. En fait, Nikon n'a qu'un seul problème : la distance de travail. Tout le reste n'est que des plus. Et si nous parlons des inconvénients ... Il existe d'autres appareils photo, tels que Pentax, Sony. Et ils ont encore plus d'avantages sur les lentilles. Par exemple, un talon intégré dans le corps.

        réponse

    • Arkady Shapoval
      22.06.2013
  4. Oleg
    22.06.2013

    Et pourquoi cela se produit-il ? Je pense qu'un appareil photo à objectif moderne fonctionne comme ceci :
    Étape 1. Préparation pour la photo. Vous visez, le déclencheur peut être enfoncé à mi-course. L'ouverture est toujours complètement ouverte, quelle que soit la valeur définie. L'appareil photo fait la mise au point et prend l'exposition.
    Étape 2. Appui sur le déclencheur. L'appareil photo ferme l'ouverture à la valeur définie, règle la vitesse d'obturation, l'ISO, etc. Je note que l'exposition a été prise à une ouverture complètement ouverte et que la photo a été prise à l'ouverture souhaitée, de sorte que l'appareil photo doit calculer comment l'éclairage changera lorsque l'ouverture est fermée.
    Est-ce que je me trompe quelque part ?

    Passons maintenant à la situation que vous décrivez. Par exemple, prenons votre objectif manuel de classe Non-Ai F/2,8 - F/16. Nous exposons F/16. Que va faire la caméra ? L'appareil photo réglera-t-il F / 2,8 pour la mesure de l'exposition et 1/16 pour la prise de vue avant le déclenchement de l'obturateur? Comment un appareil photo peut-il régler l'ouverture sans connaître ses valeurs ? Celles. s'expose sans savoir quoi ?

    réponse

    • Denis
      22.06.2013

      L'appareil photo ne sait pas jusqu'où il fermera l'ouverture. Avec l'anneau, vous réglez l'angle de rotation des lamelles du diaphragme lorsque la laisse est relâchée avec la "corde à sauter". Celles. lors de la prise de vue, l'appareil photo tire le plus possible sur la «corde à sauter», mais il ne sait pas de combien l'ouverture se fermera. Par conséquent, elle n'a d'autre choix que de mesurer l'exposition avec une ouverture ouverte, car au moment de la prise de vue, il est trop tard pour mesurer quoi que ce soit.
      Sur l'Helios-81N, j'ai fait une petite rainure dans la zone de la saillie de la bague de l'appareil photo afin qu'elle s'accroche à la bague de l'objectif, par conséquent, si vous réglez l'ouverture sur 2, alors l'exposition est correct, et si vous fermez l'ouverture, en raison de la non-linéarité, vous devez effectuer une compensation d'exposition négative en fonction de la fermeture de l'ouverture.

      réponse

    • Arkady Shapoval
      22.06.2013

      Les objectifs Nikon dotés d'un dispositif d'iris automatique communiquent avec l'appareil photo via une saillie spéciale près de la monture. Sur les objectifs non AI, il n'y a pas de telle saillie d'ouverture. Lors de la prise de vue avec un objectif AI (sans processeur) à F/16, l'appareil photo ne reconnaîtra pas que la bague d'ouverture de l'objectif est réglée sur F/16. Par conséquent, l'exposition sera toujours mesurée à pleine ouverture, mais étant donné que l'appareil photo ne sait pas de combien l'ouverture sera fermée au moment de la prise de vue, une sous-exposition se produira. Pour comprendre cela, il suffit de photographier au moins une fois avec un objectif Non-AI.

      réponse

  5. Alex de Kairoy
    22.06.2013

    Mais j'ai décidé d'essayer différemment
    était un objectif non AI
    http://cs313431.vk.me/v313431912/1634/X6quNLC3k1M.jpg
    est devenu IA
    http://cs313431.vk.me/v313431912/163d/LxZnoPr_aB0.jpg
    à mon avis, ça ne s'est même pas mal passé, le diaphragme fonctionne comme s'il était réellement natif))
    Verre Soligor 2.8/135

    réponse

    • Arkady Shapoval
      22.06.2013

      C'est ce qu'on appelle la conversion IA :)

      réponse

  6. Andreï Kourianov
    22.06.2013

    Utilisez le pissenlit de Lushnikov et il y aura une mesure d'exposition sur tous les objectifs et sur toutes les carcasses Nikon.

    réponse

    • Arkady Shapoval
      22.06.2013

      Le problème de non-linéarité avec les anciens objectifs PRE-AI y a-t-il été résolu ? Très probablement non. Ma méthode donne des réglages d'exposition fins avec des objectifs Non-AI, puisque le calcul est effectué par étapes, et les valeurs des nombres F sur la bague de contrôle d'ouverture sont indiquées correctement :)

      réponse

  7. ZLoy_sok
    22.06.2013

    J'aimerais voir un article sur la conversion IA correcte des anciens objectifs à l'avenir. Correct dans le sens avec les dimensions exactes pour deux découpes sur la bague d'ouverture. Sinon, Internet regorge d'articles avec des astuces comme télécharger une image avec un objectif déjà AI et le coupant environ ...

    réponse

  8. igorsam.
    23.06.2013

    Appareil photo d5100 si vous réglez 50 / 1,8D, la priorité de l'obturateur sur la mise au point fonctionnera-t-elle ????
    En d'autres termes, j'ai appuyé sur l'obturateur, en tournant la mise au point, l'obturateur a été relâché.

    réponse

    • Arkady Shapoval
      23.06.2013

      C'est ce qu'on appelle le piège de la focalisation. Donc ça ne marchera pas.

      réponse

  9. igorsam
    24.06.2013

    Merci pour la réponse
    Si ce n'est pas difficile, donnez un lien vers vos articles sur cette question
    Si je comprends bien, à 50/1,8D, jumelé avec le D5100, tout fonctionne sauf l'autofocus.

    réponse

  10. Vadim
    14.08.2013

    Arkady, vous serez surpris (et je suis moi-même agréablement surpris).
    Il y a un appareil photo reflex à film Nikon F90x et un objectif Kaleinar-5N. Tout fonctionne comme vous l'avez décrit ci-dessus : mise au point sur l'ouverture ouverte et elle se ferme automatiquement avant le déclenchement de l'obturateur. MAIS le posemètre réagit immédiatement lorsque je règle la valeur d'ouverture souhaitée sur l'objectif. De plus, son témoignage est EXACT, pas un seul cadre gâché. Lentille sans pissenlit. COMMENT UNE CAMÉRA PEUT-ELLE FAIRE CELA ?

    réponse

    • Arkady Shapoval
      14.08.2013

      Je ne suis pas surpris, la revue Kaleinar-5N dit en noir sur blanc que le Kaleinar-5N est un objectif compatible AI.

      réponse

      • Vadim
        15.08.2013

        Oh, comme c'est devenu embarrassant ... Je pensais que seuls les objectifs dotés d'une puce transmettaient des informations sur l'ouverture. Merci. Je saurai :)

        réponse

  11. anonyme
    21.05.2014

    Lors de la prise de vue sur Tair-11A, la carcasse D610 a également deviné d'utiliser la compensation d'exposition, une chose très pratique.

    réponse

  12. Tatiana
    20.08.2014

    Arkady, aidez-moi à choisir entre Nikon D300s, Nikon D300, Nikon D7100

    réponse

  13. Kaleksei G
    14.05.2015

    Bon après-midi. Arkady, ici dans un sujet, j'ai maudit Nikon 5200 sur le fait qu'il peut mesurer l'exposition avec des objectifs manuels, mais il ne règle pas lui-même la vitesse d'obturation. J'ai donc trouvé une utilisation pour cela (une petite astuce) - par exemple, Jupiter-11 contacts-kiev est installé, dans de nouvelles conditions d'éclairage, la molette de commande est commutée sur le mode A et je vois sur le disque virtuel quelle vitesse d'obturation est requise avec l'iso et l'ouverture actuellement définis, puis je passe en mode M et voilà l'histogramme en cloche.

    réponse

    • Oleg
      27.03.2017

      S'il y a un posemètre, mais que l'appareil photo ne règle pas automatiquement la vitesse d'obturation, vous pouvez probablement simplement modifier manuellement l'ouverture ou la vitesse d'obturation, en vous concentrant sur l'échelle d'exposition (modifiez la vitesse d'obturation / l'ouverture jusqu'à ce qu'elle converge vers zéro).

      réponse

  14. Igor
    26.03.2017

    Voici une pensée qui m'est venue. J'ai des 300s et des helios 81m. Si vous le prescrivez pour une ouverture de 4 ou même de 5.6, alors en ajustant l'exposition, il sera possible de regagner à la fois 2.0 et 8 ! j'essaierai demain! …. et il fait déjà nuit...

    réponse

  15. Peter
    11.10.2017

    Si vous êtes trop paresseux pour modifier la compensation d'exposition à chaque fois, vous pouvez prendre des photos en direct. avantages d'une mise au point confortable et précise, toujours une exposition correcte. contre - la batterie se vide plus vite, il est plus difficile de filmer en dynamique.

    réponse

  16. Sergei
    25.02.2019

    Bonnes gens, parlez-moi d'une situation spécifique, parce que. D'après ce que j'ai écrit jusqu'à présent, je ne comprends pas grand chose :
    Maintenant, j'essaie de prendre des photos sur un Nikon D40 avec un objectif Vega-12B, un «pissenlit» est installé, l'ouverture est constamment fermée.
    Je n'arrive pas à comprendre comment mesurer correctement l'exposition,
    le flash en mode TTL sur P donne des cadres plus sombres, sur A cela semble plus ou moins.
    en mode A, la vitesse d'obturation change, à la fois de la rotation de l'ouverture sur l'objectif lui-même et du réglage par le curseur sur l'appareil photo, et l'effet est résumé.

    Dans quel mode puis-je obtenir une mesure d'exposition correcte avec l'ouverture constamment fermée sur l'objectif ? Comment dans ce cas faire fonctionner le flash en mode TTL ?

    réponse

    • anonyme
      25.02.2019

      Eh bien, vous devez tirer en A. R, en fait, est plus adapté aux objectifs à ouverture sautante, il faut régler la paire d'exposition, mais il n'y a rien, c'est possible uniquement avec la vitesse d'obturation.

      réponse

      • Sergei
        25.02.2019

        Lors de la prise de vue en A, la question se pose, quelle ouverture doit être réglée lors de la mesure sur l'objectif et sur l'appareil photo, et quelle ouverture doit être réglée lors de la prise de vue ?
        Après tout, ils sont additionnés pendant la mesure, c'est-à-dire la vitesse d'obturation change à la fois en changeant l'ouverture de l'objectif lui-même et en changeant le curseur de l'appareil photo. Cela signifie que l'appareil photo prend en compte non seulement la lumière qui traverse réellement l'objectif, mais également la lumière réglée de manière conventionnelle sur le curseur.

        réponse

      • anonyme
        25.02.2019

        Vous avez un pissenlit, vous réglez l'ouverture lors de la mise au point ou immédiatement après si nécessaire. Et l'appareil photo lui-même réglera la vitesse d'obturation selon les besoins.

        réponse

      • anonyme
        25.02.2019

        Sur la carcasse, le diaphragme n'a pas besoin d'être installé

        réponse

      • Sergei
        25.02.2019

        Le fait est qu'avec mon pissenlit en mode A, l'ouverture sur la carcasse peut être modifiée de 2,8 et plus, et ce changement affecte la mesure de l'exposition.
        Je n'avais pas cela avec un pissenlit sur Canon, où l'ouverture sur la carcasse était figée à une valeur.

        réponse

      • anonyme
        25.02.2019

        Sur la carcasse, vous n'avez pas besoin de toucher l'ouverture, utilisez la bague sur l'objectif.

        réponse

    • anonyme
      24.12.2020

      J'ai testé le d40 avec le flash SB-24 et pour ma surprise, le flash fonctionne en mode ttl, et chaque prise de vue en mode appareil photo est très bien exposée, car l'appareil photo utilise un compteur d'exposition au flash. Le SB-24 ne fonctionne pas en mode ttl sur D300 par exemple.

      réponse

  17. Léonid N.
    25.01.2020

    Les anciens objectifs manuels de la classe Non-Ai (PRE-AI) ne peuvent pas transmettre la valeur d'ouverture définie à l'appareil photo, mais en même temps, ils disposent d'un contrôle automatique de l'ouverture depuis l'appareil photo. Avec de tels objectifs, les appareils photo Nikon D200, D300, D300s, D600, D700, D800, D800E, D7000, D7100, D1, D1h, D1x, D2x, D2xs, D2h, D2hs, D3, D3x, D3s, D4 peuvent fonctionner normalement en automatique mode uniquement à pleine ouverture. Lors de la fermeture de l'ouverture sur les objectifs PRE-AI, la valeur du nombre F n'est pas transmise à l'appareil photo et l'appareil photo "pense" que la prise de vue aura lieu à une ouverture complètement ouverte. Lors du réglage de la valeur d'ouverture sur un objectif de type non AI, l'appareil photo ne pourra pas « lire » la valeur. Il en résulte une image sous-exposée.

    https://windowsuser.livejournal.com/823728.html

    Pour une raison quelconque, il y est écrit plus complètement et plus clairement.

    réponse

    • Arkady Shapoval
      26.01.2020

      Là (et en fait mon article a été copié), une astuce est décrite pour surmonter cela sans recourir à des retouches

      réponse

  18. anonyme
    24.12.2020

    Une méthode plus précise consiste à utiliser le mode manuel, exposition moyenne, seulement après 5.6, vous avez besoin de 2 clics de sous-exposition à l'exposition des ongles à chaque fois /testé sur d300/. Je n'ai pas d'objectif non Ai, j'ai utilisé un objectif inversé. Le seul inconvénient est que votre exif affichera toujours une ouverture complète.
    Une autre méthode si vous voulez le mode d'ouverture et que vous n'avez qu'un seul objectif non AI consiste à mettre toutes les ouvertures dans des données non cpu / encore une fois, l'exposition moyenne donne les meilleurs résultats /.

    réponse

réponse

 

 

à l'étage
mobile ordinateur