réponses : 59

  1. Paul
    05.02.2018

    Ha, j'ai fait des expositions multiples en 3e année. Mon père m'a appris à photographier au Zénith. Et je suis arrivé à son ancien CHANGE, pas encore 6, mais soit 4 ou 3, je ne me souviens pas, et j'ai fièrement marché le jour des pionniers. Parfois, je me suis vraiment souvenu qu'en plus d'armer l'obturateur, il fallait aussi rembobiner le film. Mais j'ai été très surpris que le film ne se termine pas aussi longtemps. Mon père s'est moqué de moi pendant longtemps quand j'ai développé le film moi-même et nous avons vu que le sol du film était vierge et que le reste avait plusieurs plans sur chaque image. Et quelques images se sont avérées vraiment avec des expositions multiples et presque la bonne exposition, et quand ils l'ont imprimé, c'était très intéressant. Bien que, probablement, la vitesse d'obturation, mal réglée par incapacité, en soit la cause. Père a ensuite poursuivi ses expériences délibérées avec des expositions multiples.

    réponse

  2. Natalia
    17.03.2019

    Bon après-midi! Aidez-moi s'il vous plaît - sur Nikon D5300, je ne peux pas activer le mode d'exposition multiple et le mode HDR - les deux barres sont grises, lorsqu'elles sont mises en surbrillance, l'appareil photo écrit "Cette option n'est pas disponible avec les paramètres actuels de l'appareil photo ou avec les paramètres actuels de l'appareil photo", Le mode M est activé. Veuillez me dire ce qu'il faut d'autre pour vérifier que les modes Exposition multiple et HDR fonctionnent ?

    réponse

    • B.R.P.
      17.03.2019

      Sortez de M.

      réponse

      • Natalia
        17.03.2019

        J'ai changé tous les modes - M, A, S, P - dans aucun d'eux.L'exposition multiple, le HDR et la prise de vue à intervalles ne fonctionnent pas - ces lignes du menu restent grises, inactives. Quoi d'autre peut être changé?…

        réponse

    • Valéry A.
      17.03.2019

      Allez en jeep.

      réponse

      • Natalia
        17.03.2019

        Valery, a traversé la jeep, a changé tous les modes - M, A, S, P - dans aucun d'eux.L'exposition multiple, le HDR et la prise de vue à intervalles ne fonctionnent pas - ces lignes dans le menu restent grises, inactives ... je ne le fais pas savoir quoi changer d'autre...

        réponse

      • Valéry A.
        17.03.2019

        Quel appareil photo?

        réponse

      • anonyme
        17.03.2019

        Désactivez le bracketing et le d-lighting. objectif autofocus

        réponse

  3. Natalia
    20.03.2019

    Un grand merci à tous pour les conseils ! Le problème a été résolu en changeant d'objectif - d'un 35 mm 1.8 fixe, je suis passé à Nikon AF Nikkor 35-70 mm 1: 2.8D et les modes d'exposition multiple et de prise de vue à intervalle ont commencé à fonctionner ! :)

    réponse

  4. Maria
    12.10.2019

    Bonne journée!
    Ai-je bien compris le sujet que l'exposition multiple pour corriger l'exposition de cadres complexes (l'objet est très clair, l'arrière-plan est très sombre, le premier plan diffère de l'objet (cou-torse)) et un objet en mouvement est impossible?
    Le problème est, en somme, le même que celui de la robe de la mariée (probablement). Seule la mariée peut être invitée à rester immobile, mais pas l'oiseau. Si le fond était un peu plus clair, il n'y aurait pas de problème. En raison du contexte, l'idée est venue d'exposer cette prochaine fois de deux manières (
    Vraiment il n'y a pas d'applications où il serait possible d'extraire l'alignement et d'effectuer une opération similaire à une surimpression ?

    On pourrait, bien sûr, aborder l'approche « artistique » pour résoudre le problème et tuer l'arrière-plan. Mais le résultat, néanmoins, n'est pas entièrement réussi.

    réponse

    • Michael
      12.10.2019

      L'exposition multiple ne sert pas à compenser l'exposition, mais à coller deux images différentes ensemble. Ce que vous voulez s'appelle bracketing d'exposition et hdr

      réponse

      • Maria
        12.10.2019

        Je vous remercie!
        Ensuite, je ne comprends pas l'essence de cette fonctionnalité.
        Quoi, la caméra le rend des ordres de grandeur plus cool que les éditeurs.
        Via FS (et je le fais parfois via AE, car il est plus pratique pour moi d'y travailler), je relierai les deux calques de 1000 manières différentes, y compris le masque exact pixel par pixel.
        Encore une fois, je suis nouveau dans la photographie, donc je ne suis pas sûr. que je comprends parfaitement l'avantage de le faire en cellule.
        En ce qui concerne DOF, je ne peux dire qu'à cent pour cent que le natif est meilleur.

        réponse

    • roman
      12.10.2019

      Non. La définition complète de l'exposition multiple est donnée dans les premières lignes de l'article. Pour l'argentique, c'est une réexposition avec un autre cadre, pour le numérique, c'est un collage de plusieurs calques dans Photoshop. Les paramètres d'exposition de chaque image peuvent être identiques ou différents, selon la situation.

      Ce dont vous parlez, c'est de la compression de plage dynamique. Lorsque vous regardez votre mariée en robe blanche debout à côté de son mari en costume noir, l'œil comprime généralement l'image pièce par pièce. Assombrit la robe et illumine le costume. La caméra a une plage assez large, mais ne peut pas le faire par fragments.

      Option deux. Décalage des points noirs et blancs pendant le développement (essayez de ne pas utiliser de lumières et d'ombres, uniquement des noirs et blancs jusqu'au dernier). Ou prenez plusieurs images avec différentes expositions et développez-les à l'aide d'un masque.

      Sur les cadres dynamiques ou les cadres avec des personnes, la première méthode est utilisée, ils utilisent le DD complet de la caméra. Vous n'avez pas le temps de tirer trois fois sur la mariée. Oui, il y a rarement même telles ou telles différences de luminosité, de sorte qu'il serait impossible d'étirer la robe et le costume. Pour la robe, vous pouvez également appliquer le masque sur lui-même en superposition délicatement, les détails apparaîtront.

      Sur les paysages avec un trépied, vous pouvez prendre quelques images pour faire ressortir les ombres les plus sombres et étouffer un peu le soleil, qui devient généralement une si grosse boule au milieu du ciel. Mais tout cela n'a rien à voir avec une exposition multiple, ou la relation est très indirecte. Vous exposez le même cadre, en choisissant simplement les zones les mieux exposées parmi différentes options de prise de vue.

      Alternativement, vous pouvez combiner ces trois méthodes. Prenez un cadre surexposé où vous aimez les ombres, enregistrez le résultat. Sous-exposé, où vous aimez les reflets - enregistrez le résultat. Et normalement exposé - enregistrez également le résultat. Ensuite sur ce cadre normal vous superposez la plume et celles sous-exposées et les développez par masque. Si nécessaire - une robe, si nécessaire - un costume. Ce n'est pas tout à fait juste, mais c'est pratique de travailler avec.

      réponse

      • Maria
        12.10.2019

        Merci beaucoup, je vais essayer de le mettre en pratique.

        réponse

      • Maria
        12.10.2019

        C'est ainsi que je combine par programme de telles images au format brut avant de les rendre au format jpeg, je n'ai pas compris. Désolé pour la monotonie, Google n'a pas enregistré)

        réponse

      • roman
        12.10.2019

        Certainement pas. Et Photoshop ne fonctionne pas avec jpeg à l'intérieur, il fonctionne avec une image non compressée. Par conséquent, vous pouvez traiter le cadre dans Lightroom ou Adobe Camera Raw à votre guise, l'ouvrir dans Photoshop et l'enregistrer au format PSD, y insérer quelques mots - tout cela se fera sans perte. Et en JPEG, enregistrez le résultat final.

        Vous pouvez creuser YouTube pour le "montage non destructif" afin de pouvoir revenir sur les égalisations et corriger leur développement si nécessaire.

        réponse

      • roman
        12.10.2019

        Cela n'a tout simplement pas de sens de plier des photos dans l'appareil photo si tout cela peut être fait en post-traitement. L'astuce de Nikon est faite pour simuler un film "multi-exposition", mais cela n'a pas vraiment de sens. Par exemple, vous souhaitez combiner deux cadres en un seul à des fins artistiques - un chat translucide sur un fond translucide. Dans Photoshop, vous pouvez modifier le mode de fusion, traiter par masque, diminuer ou augmenter la transparence - vous contrôlez vous-même le résultat. Nikon, en revanche, collera simplement deux images l'une au-dessus de l'autre avec une transparence de 50% - c'est comme Photoshop avec un réglage. Eh bien, peut-être quelques-uns - je ne sais pas, je n'ai pas choisi en détail. Je préfère faire n'importe quel post-traitement avec des stylos, une caméra pour la fixation, et non le traitement.

        réponse

  5. Maria
    12.10.2019

    En général, le problème est quelque peu résolu dans l'éditeur, en réduisant l'exposition (pour montrer l'objet blanc en détail) et en augmentant le paramètre "protection contre les ombres" afin que l'arrière-plan ne passe pas à travers, mais le résultat semble un peu artificiel ( À mon avis)

    réponse

  6. Charger plus de commentaires...

réponse

 

 

à l'étage
mobile ordinateur